Le ratel véritable cauchemar des animaux


 Le ratel véritable cauchemar des animaux 


Le ratel véritable cauchemar des animaux
Le ratel


Le ratel animal féroce, intelligent et courageux


Le ratel est un petit mammifère carnivore qui ressemble au ratel comme étant l'espèce la plus courageuse et agressive sur terre, il fait partie de la famille des mustélidés. Il est également appelé zorille du Cap qui se nourrit de miel avec l'aide d'un oiseau appelé guide de rucher. Il a acquis une réputation de "désintéressement", ce qui est une description appropriée des animaux qui attaquent et volent à volonté, Peut-être à cause de son caractère colérique.

Le ratel est un animal étonnant, non seulement parce qu'il aime le miel, mais aussi parce que cet animal, bien qu'il ne soit pas très grand, n'a pas peur d'autres prédateurs, comme les cobras et même les lions. Beaucoup se demandent quelle est la raison de la puissance de ce petit animal et comment il fait face aux prédateurs les plus agressifs du monde au moment de leurs attaques ?

Le ratel est un animal féroce, intelligent, laborieux, intrépide et prêt à se battre jusqu'au bout. Son principal moyen de tuer est la strangulation en attaquant la gorge et en s'y accrochant. Il se caractérise également par son intelligence et sa capacité à s'échapper s'il est capturé. Il a été observé qu'il utilisait des outils pour s'échapper aux pièges ou pour atteindre ses proies.


Les caractéristiques physiques les plus importantes du ratel :


Ce petit mammifère présente des caractéristiques distinctives telles que son long corps, relativement large, une peau épaisse, une tête plate, des pattes courtes, des yeux et des oreilles de petite taille et des dents de forme irrégulière dans une petite bouche.



Le ratel possède également une glande anale particulière qui libère un produit à forte odeur, afin de marquer son territoire et de repousser les prédateurs.

Cette adaptation est destinée à éviter les dégâts lors des combats avec ses ennemis.

Selon la sous-espèce, le ratel a une fourrure noire avec une bande blanche le long de la ligne dorsale. En hiver, il est recouvert par un long et épais manteau de fourrure, qui se défait en été.

La peau du ratel est un autre élément de défense. Très souple, elle est située sous le tissu adipeux, en effet, cette peau lui permet de se mouvoir librement. La peau de son cou mesure environ 6 mm d'épaisseur, et celle de son dos est épaisse et résistante. Sa peau épaisse et souple peut facilement résister aux balles, aux flèches et même aux machettes et elle est aussi considérée comme un bouclier contre les morsures et les attaques des prédateurs.

Les pattes du ratel sont petites mais puissantes, et chaque patte possède cinq orteils, dont chacun est doté de griffes rigides et acérées.

Le ratel chez les espèces adultes peut atteindre 23 à 28 cm à partir des épaules  et 55 à 77 cm de longueur sans la queue, qui peut mesurer 12 à 30 cm de longueur, les mâles pèsent 9 à 16 kg, et les femelles 5 à 10 kg, les femelles sont plus petites que les mâles en termes de taille et de poids.

La plupart des ratels sont noirs avec une bande blanche allant du sommet de la tête à la base de la queue, mais il existe une sous-espèce qui est complètement noire.


Répartition du ratel :


Il existe 12 sous-espèces de ratel et elles se distinguent par des différences de taille et de marques. La majorité de ces sous espèces vivent en Afrique sub-saharienne, mais certaines d'entre elles se trouvent également sur d'autres continents. Elles sont présentes en Iran et en péninsule arabique, ainsi qu'en Turkménistan à la péninsule indienne.




Le ratel est aussi réputé pour sa préférence des altitudes allant jusqu'à 2 600 mètres au-dessus  du niveau de la mer et même jusqu'à 4 000 mètres au dessus du niveau de la mer dans les hauteurs abyssiniennes.


Le Régime alimentaire du ratel :


Le ratel obtient une partie de ses nutriments en creusant pour trouver des larves et d'autres insectes, mais il se nourrit également de serpents, de grenouilles, de lézards, de tortues, de rongeurs, d'œufs d'oiseaux, de baies et de racines. Le ratel mange également des moutons et des chèvres. Le ratel peut tuer un grand serpent, comme un cobra.

En Inde, il creuse parfois pour trouver des cadavres humains et mange beaucoup de volaille. Il est presque impossible pour les gardes-chasse de se protéger des ratels car ils creusent des tunnels pour atteindre le poulailler.

En outre, les ratels peuvent casser du bois sans grand effort, ils adorent le miel et envahissent régulièrement les ruches pour s'emparer de leur nourriture préférée. Le ratel détruit à lui seul une ruche entière, ce que même les animaux les plus forts ne peuvent pas le faire. Cet animal aime entrer dans les ruches et manger le miel à l'intérieur même de la ruche. Les abeilles lui font des dizaines de milliers de piqûres, mais elles ne lui font aucun effet.

Le ratel est un animal carnivore doté d'un énorme appétit. Lorsqu'il chasse, il dévore l'animal entier, y compris sa fourrure et ses plumes.


Comportement du ratel :


Habituellement, le ratel est solitaire toute l'année, sauf en mai, pendant la période de reproduction.

Le ratel est un animal qui reste dans le terrier que lui-même a creusé, bien que certaines espèces préfèrent les trous tout faits et choisissent les termites abandonnées.  Grâce à ses griffes acérées, il peut creuser un tunnel de près de 3 mètres de long à travers des terrains durs en 10 minutes.

La nature violente du ratel indique sa capacité de poursuite et d'endurance, mais c'est aussi l'un des animaux qui se défend de manière brutale, car il peut faire face quasiment à tous les êtres vivants et quand il est attaqué par un adversaire plus grand même par un lion, il n'a pas recours à la fuite, mais peut se défendre, car c'est un animal très courageux, il peut donc attaquer les chevaux, le bétail et même les buffles d'Afrique.

Grâce à cette association de merveilleuses capacités défensives et offensives innées, le ratel ne craint apparemment pas grand-chose.

Cet animal est connu pour être excentrique et agressif et aussi courageux et méchant. Il s'attaque à presque tous les animaux, y compris les humains, quand il ne peut s'échapper, il provoque délibérément des bagarres et s'empare effrontément des nids d'autres animaux.

Le ratel dégage une odeur désagréable pour repousser les prédateurs et son odeur paralyse les abeilles, ce qui lui permet de piller plus facilement les ruches pour le miel.


Que savons - nous de la reproduction du ratel ?


Les ratels s'accouplent tout au long de l'année, avec un taux élevé au printemps et la gestation dure environ six mois. La femelle possède quatre mamelons pour allaiter ses petits, qu'elle met au monde en un ou deux groupes. Les jeunes sont nés aveugles, sont allaités pendant deux à trois mois et dépendent de leur mère pendant environ un an.

Dans la nature, les ratels vivent environ sept à huit ans, tandis que les individus en captivité vivent jusqu'à l'âge adulte d'environ 24 ans.


Le ratel est une bête féroce et puissante :


Ce petit animal vit dans un écosystème peuplé de nombreux prédateurs de grande taille, tels que les lions, les tigres, les hyènes, les lycaons et les léopards. Cela signifie que le ratel doit faire preuve d'une grande vitalité pour pouvoir vivre dans son environnement et rivaliser avec les grands carnivores. Il est très difficile de survivre car les lions, les léopards et les hyènes tentent d'attaquer et de le tuer et de prendre comme proie .Ces tentatives sont parfois couronnées de succès, mais la plupart du temps, elles échouent, car ce petit animal se bat sans relâche jusqu'à ce que son adversaire meure ou se fatigue.

La plus grande force du ratel est son combat inlassable. Il peut littéralement se battre pendant des heures en utilisant ses griffes et ses dents acérées, ce qui constitue un énorme problème pour tout prédateur affamé à la recherche d'une proie facile pour assouvir sa faim.

Sa peau est exceptionnellement solide, épaisse et souple, spécialement conçue pour se défendre contre les morsures ou les griffures. En plus de sa peau, ces petites dents extrêmement pointues, conçues pour hacher, et ces griffes très acérées et tranchantes sont des armes redoutables qui expliquent sa férocité et sa puissance les plus caractéristiques.

Il est l'un des rares animaux à être naturellement immunisé contre les morsures de serpents venimeux. On pense qu'il a acquis cette immunité au fil du temps en mangeant les créatures venimeuses.


Les prédateurs et les menaces du ratel :


Les humains ne sont pas les seules espèces qui considèrent le ratel comme un ennemi féroce. Même les grands lions, bien qu'ils soient connus pour  le tuer à l'occasion, laissent généralement une distance entre eux.

 En effet, non seulement il est de nature combative, mais ses caractéristiques anatomiques agissent comme un bouclier très efficace, puisqu'il est enveloppé dans sa peau épaisse et souple, ce qui le rend difficile à attraper pour les prédateurs potentiels.  De plus, il possède des griffes et des dents meurtrières suffisamment puissantes pour trancher la carapace d'une tortue.

Malgré ses formidables mécanismes de défense, le ratel a un certain nombre de prédateurs naturels, dont le léopard, le python, le crocodile et  l’hyène tachetée. En plus de la croissance de la population humaine entraîne un empiètement accru de la faune au dépend de son territoire. 


Autrefois, les hommes et les ratels se rencontraient rarement, mais de nos jours, ces derniers se retrouvent souvent face à des agriculteurs armés, déterminés à protéger leur bétail, ce qui entraîne une diminution de leur nombre.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Author

authorBonjour, je m'appelle . Je suis Younes Mrani je suis un Auteur qui s'interesse au monde des animaux .
Learn More →